Iconophage (en hibernation)

Iconophage, émission culturelle qui avait lieu les mardis de 18h30 à 19h30, sur Radio Active, 100 FM.




Contact : iconophage@free.fr

Présentation

Bonjour à nos auditeurs adorés.

Dans les temps anciens – vers l’année 2000, Iconophage n’existe pas encore. Les responsables d’une émission consacrée au cinéma – l’émission Entracte – sont désireux de passer le relais. Nous prenons le bébé et plongeons avec 4 animateurs dans les ondes sonores d’Active.

Un an après naît Cinémaniak, une émission exclusivement tournée vers le 7ème Art (le cinéma pour ceux qui dorment …), animée tous les lundis soir, de 19h à 20h30, et dont la playlist est alors principalement composée de bandes originales de film. L’équipe se compose alors de 5 animateurs. Cette version sévit 3 ans.

De 2003 à 2006, les animateurs « historiques » s’entourent d’une nouvelle équipe et étendent le périmètre de l’émission à la bande dessinée et à l’actualité de l’image comme la peinture ou la photo. La playlist s’ouvre aux musiques actuelles. Flo trouve le nom de l’émission qui devient Iconophage. Même jour, même créneau, un nouveau logo et un nouveau générique.

Une troisième époque démarre en 2007 dans un format plus ramassé : plus qu’une heure le jeudi de 19h30 à 20h30, et un nouveau générique.

Iconophage poursuit sa mue et devient pour les saisons 2009/2013, une émission culturelle hebdomadaire, le mardi de 18h30 à 19h30 (le jeudi pour la saison 2011/2012), avec de plus en plus d’interventions et d’interviews de représentants de la scène culturelle et associative locale.

Pour la saison 2012/2013 Iconophage survit au nouveau déménagement de la radio ; le générique demeure, tout comme le jour et l’horaire.

Iconophage persiste, signe et se lance dans les saisons 2013/2014 et 2014/2015.

Après 15 années, le temps d’une pause plus ou moins définitive se fait sentir : il n’y aura pas de saison 2015/2016 pour Iconophage qui laisse le navire Radio Active voguer vers de nouveaux horizons.

Merci à Radio Active, à nos auditeurs, à nos partenaires et à nos invités ; ce fut une expérience rare, des rencontres riches, des personnages passionnés, des mondes imaginés et des œuvres précieuses.

N’oubliez surtout pas de vous muscler le cerveau !

Répondre à cet article