Les Ondes Américaines

"On Air" depuis le 9 février !!

Imaginez :

Chaque mois, vous posez les pieds dans une région ou une ville Américaine et elle se dévoile par les ondes.

De la Californie du sud à la Nouvelle Angleterre, des grands lacs aux Montagnes Rocheuses, du Sud profond au Nord ouest avant-gardiste, des milliers de radios occupent les ondes Américaines.

Si on en tire la quintescence, on se penche alors avec délice sur celles qui s’affirment « Contrary to ordinary » et qui pensent que « Different is good ».

On remonte le temps de celles qui ont été légendaires par la voix de leurs « Jocks » flamboyants et intarrissables, les Boss radios qui diffusaient « The greatest hits on Earth ».

On se régale de celles qui promettent « A World Class Rock », ou parient sur le fait que « You’ll never guess what’s next » tant leur programmation musicale est vaste, riche et toujours exigeante.

Extraits, histoires, jingles, un soupçon d’American dream et une playlist aux petits oignons. Le tout en 120 minutes.

Chaque mois, le premier samedi de 14h00 à 16h00

Hosted by David.

LesOndesAméricaines : Welcome in South Florida

Ré écoutez la dernière émission ICI

Prochaine émission le 4 mai 2019

Playlist de l’émission du 6 avril Les Ondes Américaines / Miami

Titre / Groupe
- All summer long / Kid Rock
- Real love / BNQT
- My type / Saint Motel
- You get what you give / New Radicals
- Lo-Hi / The Black Keys
- Northern light / Death Cab for Cutie
- I can hear music / The Beach Boys
- It’s not unusual / Tom Jones
- Dancing in the moolight / King Harvest
- Valerie / Mark Ronson feat. Amy Winehouse
- Feel so right / Griffin House
- Brave new world / Glen Frey
- If I had $1,000,000 / Barenaked Ladies
- This could be all yours / Guster
- World gone crazy / The Doobie Brothers
- Cruel to be kind / Nick Lowe
- Cabron / The Red Hot Chili Peppers
- Breath and burning / Phish
- Angel / Eric Clapton
- A new light / John Mayer
- Hotel California / The Killers
- Spanish bomb / The Clash
- Love revolution / Big Star
- No shirt, no shoes, no problems / Kenny Chesney

Répondre à cet article

RadioActive en direct